Neuilly le Réal- Bienvenue sur le site de la mairie de Neuilly le Réal

Le blason de notre site
Accueil

Actualités

Mairie

Services Publics

Services Sociaux

Enfance Jeunesse

Associations

Commerces Artisanat

Bibliothèque

Médical Paramédical

Agriculture

Histoire

Patrimoine

Loisirs

Terrains à Vendre

Agenda

Rétrospectives 2012-2013-2014


Rétrospectives
2015-2016

Moulins Communauté

Le XIXème siècle

An IX (1800-1801)
La population de Neuilly-le-Réal était de 1063 habitants (525 hommes et 538 femmes). La moyenne d’âge était de 25,78 ans. (voir document, recensement an IX.jpg)

25 octobre 1801

Le canton de Neuilly  absorbe l’éphémère canton de Bessay, avec la Ferté-Hauterive,
« Montlibre » (Saint Gérand de Vaux) et « Brosses », c’est à dire Saint-Loup, qui sera rétrocédé à Varennes en 1948.

1851

L’église est dotée d’une horloge.

Septembre 1856

La Sanne sort de son lit et provoque d’importantes inondations.
La place est entourée de bornes surmontées et reliées entre elles par des barres de fer.
Construction du pont de la Gascogne et de celui de l’Ecluse.

1859

Les bornes entourant la place sont cassées et remplacées par des bornes en pierre de Volvic.

15 mai 1860

Le Conseil municipal décide le déplacement du cimetière devenu trop petit (l'ancien cimetière.jpg) et l’achat  de la parcelle de 38 ares et 28 centiares au nord de la commune, le 12 juin 1861, à Mr Roy de l’Ecluse pour la somme de 500 francs. Ce cimetière ouvrira en août 1864.

12 octobre 1861

Le conseil demande à la Préfecture l’ouverture d’un marché le jeudi de chaque semaine.

1868

Décision par le Conseil municipal de la construction d’une nouvelle église, l’ancienne était devenue trop exigüe pour le nombre de fidèles.

2 juillet 1868
Le Conseil décide que la nouvelle église sera construite à la place de l’ancienne.


10 octobre 1870
En prévision d’un hiver rigoureux, Monsieur Marsiteau, maire, propose la création d’ateliers de charité.

12 décembre 1871
Proposition de la construction d'une école sur le champ de foire.


10 mai 1874
Première apparition du mot « Sonnante » dans les registres de la Mairie.

de 1868 à 1875
Le Conseil Municipal a étudié plusieurs hypothèses d'implantation de la justice de paix, de la mairie et de l'école.

22 août 1875

Le conseil décide d’acheter la maison Verne sur la place publique pour y installer la nouvelle Mairie.

1er octobre 1876,

Les travaux de réfection sont confiés à Monsieur Saulnier, Monsieur Moreau sera l’architecte.

4 octobre 1876

Réception  une lettre du Préfet demandant à la commune de s’équiper de trottoirs et de caniveaux dans le bourg.

10 février 1878

La rivière prend officiellement le nom de « Sonnante ».
Des gardes fous sont posés sur le pont de la Gascogne, en utilisant les barres de fer entourant la place publique.

Fin 1879

Etablissement d’un bassin sur la place publique, dont deux acacias sont vendus.

29 mai 1881

Un impôt extraordinaire est voté pour la construction de l’église et il serait bon qu’il soit reconduit pour l’amélioration des bâtiments scolaires.

15 janvier 1882
L'école des garçons compte 137 élèves, l'école des filles 134 élèves.

26 février 1882

Les arbres de la place sont arrachés sauf celui se trouvant à l’angle de la gendarmerie.

30 avril 1882
Pose d’une bordure en pierre de Volvic autour de la place publique.

5 novembre 1882

Demande d’un secours au ministre pour la construction d’un gymnase. L’achat du petit matériel devant être supporté par la commune.

18 novembre 1884

La mairie est dotée d’une horloge.

6 février 1887
Acquisition d'un terrain appartenant à Madame Guet pour la construction d'une école de filles, qui est devenue l'école maternelle.

5 février 1888
Monsieur Boichet propose un système d’éclairage pour les rues de Neuilly.

3 février 1889

Le Préfet engage le Conseil à organiser les fêtes du centenaire de la révolution. Les édifices publics seront illuminés.

5 mai 1889

Un peuplier est planté en souvenir des  fêtes sur la place qui se trouve devant la maison d’école des filles.

2 février 1890

L’arbre qui n’a pas pu croitre se verra remplacé par un marronnier, acheté avec le produit de la vente du premier.
Une commission est crée pour organiser la fête patronale.

31 mars 1890

Le Conseil prévoit la pose d’un treillis autour du bassin de la place.

15 mai 1892

Installation de la première municipalité républicaine à Neuilly depuis la révolution de 1848.

En 1897 d’après l’histoire écrite par Monsieur ROUX, directeur de l’école des garçons, il y avait à cette époque 3 écoles :

- Une école laïque de filles créée en 1889, dans une élégante construction, située au sud-ouest du champ de foire, dirigée depuis sa création par Mademoiselle Mathé, accompagnée de deux adjointes. Elle comptait plus de 100 élèves.

- Une autre école libre de filles dirigée par les congrégationnistes, route de Moulins.

- Une école publique de garçons, fondée vers 1833, située au sud de la place de la mairie, dirigée depuis 1887 par Monsieur Roux, accompagné de deux adjoints. Elle comptait 150 élèves.

Déjà, à l'époque, comme l'écrivait M ROUX, grâce à la bienveillance municipale, chaque école publique renfermait une bibliothèque scolaire et un mobilier remarquable.


La Révolution              Le XXe siècle