Neuilly le Réal- Bienvenue sur le site de la mairie de Neuilly le Réal

Le blason de notre site
Accueil

Actualités

Mairie

Services Publics

Services Sociaux

Enfance Jeunesse

Associations

Commerces Artisanat

Bibliothèque

Médical Paramédical

Agriculture

Histoire

Patrimoine

Loisirs

Terrains à Vendre

Agenda

Rétrospectives 2012-2013-2014

Rétrospectives
2015-2016

Moulins Communauté

De la préhistoire à la révolution

La préhistoire
Cette période n’a pas laissé de traces notoires dans le modeste territoire de la future paroisse, hormis l’âge de pierre. En effet, des outils en silex taillé furent trouvés au Tureau Minet, à la Pépie et au champ de l’étang des noix, par Pierre Bonnet qui en fit publication.

L’époque Gallo-romaine

En 1816 au domaine des Guillemins, furent découvert les « bustes d’Auguste et de Livie » par les frères Navrot. Ces statuettes en bronze seraient des « Ex Voto » honorant le couple impérial d’Auguste et de Livie qui régna 28 ans avant Jésus Christ et 14 ans après.

En 871

Les moines Bénédictins, chassés de Noirmoutier par les Normands, établirent une sorte de communauté agricole au lieu dit « Bretaigne » du nom de leur pays d’origine. Le roi Charles II le Chauve leur donna ce lieu pour « asile à perpétuité ».
Cette communauté dépendait du prieuré de Saint Pourcain qui en avait « toutes les justices et seigneuries ». Ceci a été maintes fois confirmé, en 1105 par une bulle pontificale, ou par ordonnances royales, dès 871, puis en 1275…Cette nouvelle communauté a été mise sous la protection de St Julien.


1337 à 1453 (Guerre de 100 ans)
A la fin du XIVème siècle, les Anglais, maîtres de la France, construisirent le « fortin de Montescott » (le mont aux écossais, aujourd’hui Montèche). Les  Anglais  cantonnés dans le Fortin, pillaient et rançonnaient, sans trêve ni merci, les pauvres paysans de Neuilly le Réal qui eurent l’heureuse idée de se plaindre à l’ami de Dugesclin, le bon Louis II, duc de Bourbon, qui vint en 1369 avec une puissante escorte pour exterminer les brigands.

1551
Premiers registres paroissiaux rédigés en Français, prémices de notre état civil

augustlivie
Auguste et Livie (Cliquez sur le titre)

  Conférence de Mme Sophie DESCAMPS, Conservateur en chef du patrimoine au Musée du Louvre, département des Antiquités grecques, étrusques et romaines sur Auguste et Livie 



suite :
La révolution
1562-1598
 Déclin des moines bénédictins victimes de l’incurie, de famines, d’épidémies. Les guerres de religion vinrent ajouter au désarroi des moines, en nombre réduit à quelques infortunés.

1660
 Le pape Alexandre VII intima la « résignation » c'est-à-dire la cession du monastère, de ses possessions et des avantages prioraux à la Mission des missionnaires de Saint Lazare.
Les Messieurs de Saint Lazare furent dès lors, les nouveaux seigneurs et justiciers de Neuilly le réal.

2 juin 1710
Un « arrest du grand conseil du roy Louis Quatorzième » vint mettre fin à un contentieux qui durait depuis un demi-siècle et qui officialisait la cession aux lazaristes.
 Les Messieurs de Saint Lazare, non soumis au vœu de pauvreté de la règle bénédictine s’inscrivaient dans la ligne du siècle des lumières : bâtisseurs et gestionnaires, ils surent acheter, vendre et investir. C’est sous leur égide que se développèrent le fermage, le commerce et l’artisanat, les moulins, les mailleries, les tanneries…
Grâce à « l’arrest », à des plans  et à un aveu de dénombrement, une carte de la commune avant la révolution a pu être constituée.
La paroisse comptait alors environ 450 âmes, l’espérance de vie était de 30 ans et la mortalité infantile de l’ordre de 60%.

1780
Les lazaristes construisent à l’emplacement  de l’ancienne maison conventuelle, le bâtiment en U, situé au N°5 place de l’église.
Des litiges et l’abominable hiver de 1788-1799 interviennent, ainsi que la révolution.