Neuilly le Réal- Bienvenue sur le site de la mairie de Neuilly le Réal

Le blason de notre site
Accueil

Actualités

Mairie

Services Publics

Services Sociaux

Enfance Jeunesse

Associations

Commerces Artisanat

Bibliothèque

Médical Paramédical

Agriculture

Histoire

Patrimoine

Loisirs

Terrains à Vendre

Agenda

Rétrospectives 2012-2013-2014

Rétrospectives
2015-2016

Moulins Communauté

La Révolution

Les impacts de  la révolution

4 mars 1790
La Constituante divisa la France en  départements, leur nombre exact (83) et leur limite furent publiés le 26 février 1790. Leur existence prit effet le 4 mars 1790.
La rivière Allier donna son nom au département, capitale Moulins, ses limites ayant été fixées dans les frontières de l’ancien Bourbonnais légèrement amputé.
Les départements étaient divisés en districts, cantons et communes.
Neuilly-sur-Sanne fut au nombre des 59 cantons du département, incluant Chapeau, Gouise, Mercy, Montbeugny et « Voir » (Saint Voir).

12 juillet 1790
Vote de la Constitution Civile du Clergé. Les Lazaristes perdent leurs richesses diverses revendues comme biens nationaux. Le clergé perd outre ses richesses, ses prérogatives en matière d’état civil et d’enseignement.
Le « bas clergé » et notamment le curé de Neuilly, Pierre Daguillon  (curé de la paroisse de 1775 à 1811), outrés par le faste de leur hiérarchie et plus près du peuple, souscrivent volontiers aux idéaux égalitaires de la révolution.

16 janvier 1791
La commune de Neuilly le Réal est divisée en 3 sections :
-    Le bourg,
-    Saint Julien,
-    Les Jouards

6 septembre 1791
Le commissaire Peignoux  procédât à la démarcation définitive de la commune par intégration par tout ou partie, des paroisses de Souvigny-le-Thion, La Faye Matefay et Longepré ainsi que d’une fraction de Neuglise (qui fut un temps rebaptisée « Montcailloux »). L’administration civile se mit en place et 10 maires se succédairent en 10 ans de 1790 à 1800.



De la Préhistoire à la révolution
XIXe siècle



Les 83 départements - Décret du 26 février 1790
Ce décret divise le France en 83 départements.
L’abbé Pierre Daguillon prononça les 4 serments  successifs (consignés dans les procès-verbaux des délibérations Municipales) :
Le 7 décembre 1791, serment de fidélité à la nation, au roy, à la commune,
Le 7 décembre 1792, serment des fonctionnaires,
Le 31 août 1795 serment de soumission aux lois de la république,
Le 20 septembre 1796, le plus épineux, serment de la haine à la royauté et d’attachement à la constitution républicaine.

23 août 1793
Le nom de Neuilly sur Sanne apparait pour la première fois dans les délibérations municipales.

10 germinal an II (30 mars 1794)
Adjudication au moindre enchérisseur pour la démolition de la flèche du clocher de l’église et la reconstruction d’une nouvelle charpente et couverture pour contenir la cloche destinée aux services de la commune.
Adjudication attribuée à Jean Dubreuil, pour 130 livres. Il fournira les nouveaux matériaux et pourra récupérer les anciens.

5 vendémiaire an IV (25 septembre 1795)
Pour la première fois Neuilly Le réal remplace Neuilly sur Sanne.

16 frimaire an IV (6 décembre 1797)
Plantation d’un arbre de la liberté sur la place de Neuilly-le-Réal.